Soutien à la création d’une structure d’accueil pour les enfants des rues de Kpessi au Togo

État : En cours de financement | Nombre de bénéficiaires : 30 enfants et 33 adultes

Durée du projet : 12 mois

Lieu : Village de Kpessi, Préfecture des Lacs, Région Maritime, Togo

Partenaire local

ATLP : Association Togolaise de Lutte contre le Paludisme

Depuis 2007, l’ATLP s’est engagée dans la promotion de meilleures conditions de vie auprès des populations togolaises. Elle apporte son appui aux populations défavorisées afin d’amener celles-ci à se prendre en charge et assurer leur propre avenir.

Un premier projet de sensibilisation contre le paludisme a été mis en place en 2007. Ce projet a été en partie financé par l’Etat Togolais et visait à informer la population d’Adakpamé sur les causes et les conséquences du paludisme.

L’association a ensuite mis en place plusieurs autres campagnes de sensibilisation contre le paludisme au fil des années, puis a diversifié les thématiques de ses projets (soin, santé, hygiène, éducation, alphabétisation, alimentation, nutrition…).

Elle s’attache aussi à faire respecter les droits des enfants dès leur plus jeune âge.

Contexte

Le problème a été identifié en 2018, suite à l’appel à l’aide du comité de gestion du village de Kpessi et ses habitants. Le gouvernement togolais avait prévu d’augmenter de 20% d’ici cette année, le nombre de structures adaptées aux tout-petits. Dans ses plans de développement, le gouvernement avait également prévu la formation de professionnels de la petite enfance. Toutefois, l’accueil des tout-petits reste très peu développé. Les enfants sont déscolarisés, exposés à l’insalubrité, aux violences sexuelles et sont sujets à de nombreuses maladies liées aux mauvaises habitudes sanitaires et à la malnutrition.

Selon l’expérience d’ATLP sur le terrain depuis 2007, les principales causes du phénomène des enfants des rues se trouvent dans les familles recomposées, les remariages, le décès de l’un des parents (voire les 2) ou encore dans l’extrême pauvreté. Ce sont effectivement ces causes (conflits et/ou violences) qui poussent les enfants à quitter le domicile familial et à vivre dans la rue.

Le projet d’implantation d’un centre d’accueil à Kpessi répond à la volonté d’orientation des politiques publiques de l’Etat du Togo vers le développement des services de la petite enfance.

La mission

L’objectif général du projet est d’améliorer les conditions de vie des enfants défavorisés de Kpessi au Togo.

L’objectif spécifique est d’améliorer la situation sociale de 30 enfants des rues de Kpessi par :

  • La mise en place d’une structure d’accueil de jour et de nuit
  • L’amélioration de leur situation familiale
  • Leur (ré)insertion sociale et scolaire.

Les activités

  • Mise en place d’une structure d’accueil fonctionnelle : construction de l’établissement, recrutement et formation du personnel, mise en place d’une stratégie de pérennisation
  • Amélioration de la situation familiale de 30 enfants : suivi nutritionnel, médical et psychologique des enfants, augmentation des revenus de leurs parents/tuteurs par le développement d’AGR (activités génératrices de revenus), médiation familiale, sensibilisations sociales et sanitaires
  • Amélioration de la situation scolaire de 30 enfants : les 30 enfants quittent la rue et ont accès à une scolarisation ou à une formation professionnelle ainsi qu’à des activités socio-éducatives et culturelles
  • Action de plaidoyer

Les bénéficiaires

Bénéficiaires directs : 63

  • 30 enfants en situation d’extrême vulnérabilité accueillis et suivis par le centre
  • le(s) parent(s)/tuteur(s) des enfants, soit environ 30 adultes
  • le personnel du centre : 3 membres.

Bénéficiaires indirects : 200

Il s’agit de l’entourage familial des bénéficiaires directs.

Soutien à la création d’une structure d’accueil pour les enfants des rues de Kpessi au Togo

État : En cours de financement | Nombre de bénéficiaires : 30 enfants et 33 adultes

Durée du projet : 12 mois

Lieu : Village de Kpessi, Préfecture des Lacs, Région Maritime, Togo

Partenaire local

ATLP : Association Togolaise de Lutte contre le Paludisme

Depuis 2007, l’ATLP s’est engagée dans la promotion de meilleures conditions de vie auprès des populations togolaises. Elle apporte son appui aux populations défavorisées afin d’amener celles-ci à se prendre en charge et assurer leur propre avenir.

Un premier projet de sensibilisation contre le paludisme a été mis en place en 2007. Ce projet a été en partie financé par l’Etat Togolais et visait à informer la population d’Adakpamé sur les causes et les conséquences du paludisme.

L’association a ensuite mis en place plusieurs autres campagnes de sensibilisation contre le paludisme au fil des années, puis a diversifié les thématiques de ses projets (soin, santé, hygiène, éducation, alphabétisation, alimentation, nutrition…).

Elle s’attache aussi à faire respecter les droits des enfants dès leur plus jeune âge.

Contexte

Le problème a été identifié en 2018, suite à l’appel à l’aide du comité de gestion du village de Kpessi et ses habitants. Le gouvernement togolais avait prévu d’augmenter de 20% d’ici cette année, le nombre de structures adaptées aux tout-petits. Dans ses plans de développement, le gouvernement avait également prévu la formation de professionnels de la petite enfance. Toutefois, l’accueil des tout-petits reste très peu développé. Les enfants sont déscolarisés, exposés à l’insalubrité, aux violences sexuelles et sont sujets à de nombreuses maladies liées aux mauvaises habitudes sanitaires et à la malnutrition.

Selon l’expérience d’ATLP sur le terrain depuis 2007, les principales causes du phénomène des enfants des rues se trouvent dans les familles recomposées, les remariages, le décès de l’un des parents (voire les 2) ou encore dans l’extrême pauvreté. Ce sont effectivement ces causes (conflits et/ou violences) qui poussent les enfants à quitter le domicile familial et à vivre dans la rue.

Le projet d’implantation d’un centre d’accueil à Kpessi répond à la volonté d’orientation des politiques publiques de l’Etat du Togo vers le développement des services de la petite enfance.

La mission

L’objectif général du projet est d’améliorer les conditions de vie des enfants défavorisés de Kpessi au Togo.

L’objectif spécifique est d’améliorer la situation sociale de 30 enfants des rues de Kpessi par :

  • La mise en place d’une structure d’accueil de jour et de nuit
  • L’amélioration de leur situation familiale
  • Leur (ré)insertion sociale et scolaire.

Les activités

  • Mise en place d’une structure d’accueil fonctionnelle : construction de l’établissement, recrutement et formation du personnel, mise en place d’une stratégie de pérennisation
  • Amélioration de la situation familiale de 30 enfants : suivi nutritionnel, médical et psychologique des enfants, augmentation des revenus de leurs parents/tuteurs par le développement d’AGR (activités génératrices de revenus), médiation familiale, sensibilisations sociales et sanitaires
  • Amélioration de la situation scolaire de 30 enfants : les 30 enfants quittent la rue et ont accès à une scolarisation ou à une formation professionnelle ainsi qu’à des activités socio-éducatives et culturelles
  • Action de plaidoyer

Les bénéficiaires

Bénéficiaires directs : 63

  • 30 enfants en situation d’extrême vulnérabilité accueillis et suivis par le centre
  • le(s) parent(s)/tuteur(s) des enfants, soit environ 30 adultes
  • le personnel du centre : 3 membres.

Bénéficiaires indirects : 200

Il s’agit de l’entourage familial des bénéficiaires directs.