Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines (MGF) – 6 février

Constat dans le monde

Engagement de la ville du Luxembourg

Actions PADEM

Témoignages

S’informer et agir


Les mutilations sexuelles féminines sont une violation des droits humains…

Les mutilations sexuelles féminines violent toute une série des principes, normes et règles relatifs aux droits humains qui sont bien établis, et notamment les principes :

  • d’égalité et de non-discrimination en raison du sexe,
  • du droit à la vie lorsque l’intervention entraîne la mort,
  • et du droit de ne pas être soumis à la torture ni à des traitements cruels, inhumains ou dégradants…

Il s’agit d’une forme de violence à l’encontre des filles et des femmes, ayant des conséquences physiques et psychologiques.

Source : Déclaration interinstitutions « Éliminer les mutilations sexuelles féminines », adoptée en 2008 par l’OMS, HCDH, ONUSIDA, PNUD, UNCEA UNESCO, UNFPA, UNHCR, UNICEF, UNIFEM (pages 9 et 36)