Prévention et réponse à la violence basée sur le genre pendant la période du Covid-19 dans les bidonvilles de Mathare

État : En cours | Nombre de bénéficiaires : 300 enfants et femmes victimes de violence au sein du bidonville

Durée du projet : 4 mois

Lieu : Bidonville de Mathare, Kenya

Partenaire local

Le Legacy Education Center (LEC) est une institution à but non lucratif, créée en 2010, destinée à fournir des programmes de plaidoyer, d’autonomisation des femmes et des jeunes et des opportunités d’éducation aux enfants les plus vulnérables de la communauté du bidonville de Mathare. Il s’agit d’une organisation à base communautaire enregistrée auprès du gouvernement du Kenya avec le numéro d’enregistrement KAS / CBO / 5/4/2012/495.

Le LEC a développé avec succès plusieurs projets dans le passé dont un programme de parrainage, le programme Safisha Kijiji (Gardez votre bidonville propre !), le retour à l’école de toutes les filles, le développement des compétences en entrepreneuriat et l’autonomisation des enfants par le sport.

Contexte

Le bidonville de Mathare est le plus grand bidonville du Kenya, avec de nombreux habitants vivant sous le seuil de pauvreté. La plupart de ces habitants sont au chômage et les rares personnes pouvant accéder à des emplois temporaires vivent au jour le jour. Les habitants de ce bidonville dépendent principalement de ces emplois temporaires : exercer un travail domestique, principalement pour les femmes et travailler dans les usines et industries, principalement pour les hommes. Depuis que la pandémie du COVID-19 a frappé le Kenya, la plupart des usines ont été fermées et conformément aux directives données par le gouvernement sur la distanciation sociale, de nombreuses femmes ont perdu leur travail domestique.

Avec des enfants à la maison et leurs parents au chômage, le LEC a constaté des taux très élevés de violence domestique au sein des familles. De nombreuses femmes souffrent en silence car elles sont physiquement et émotionnellement maltraitées dans leur foyer. Les enfants assistent parfois à ces actes de maltraitance sans savoir quoi faire. Cela a conduit à l’éclatement des mariages et à la fuite des femmes et de leurs enfants en dehors de leur foyer. Les enfants sont généralement aussi victimes de violence domestique.

La mission

L’objectif global est de prévenir et répondre aux cas de violence domestique au sein des foyers du bidonville de Mathare.

L’objectif spécifique est de réduire durablement la violence au sein des foyers par le renforcement des connaissances sur ses effets négatifs et par l’accès à un soutien et suivi psychosocial pour les familles du bidonville.

Les activités

  • Sensibilisation et renforcement des connaissances sur les effets de la violence basée sur le genre
  • Accès pour les victimes à des services psychosociaux tels que le conseil et les services thérapeutiques (dessin, peinture, lecture…)
  • Accès pour les victimes à une aide médicale et distribution de kits d’hygiène et de nourriture

Les bénéficiaires

Direct : 300 enfants et femmes victimes de violence au sein du bidonville

Indirect : 1000 personnes, soit toute la communauté