L’éducation, pilier pour l’avenir des 150 enfants du centre d’Akany Avoko Ambohidratrimo (AAA)

État : En cours de financement | Nombre de bénéficiaires : 100 enfants du centre AAA et leurs parents

Durée du projet : 2018/2019, 12 mois

Lieu : Antananarivo, Ambohidratrimo, Madagascar

Partenaire local

AAA (Akany Avoko Ambohidratrimo) est une association qui a ouvert son centre en 1964. Sa directrice, depuis le 11 Janvier 2010, est Madame ANDRIANDANJA Lalasoa Maminirina (Nina) qui a commencé à travailler dans ce centre il y a 24 ans, le 14 Octobre 1994, en tant qu’Agent de Développement Social.

Le centre accueille 150 enfants mineurs en danger placés par le Juge des Enfants (enfants abandonnés, maltraités, victimes d’agressions sexuelles etc.). La mission du centre est d’assurer la protection, l’éducation et/ou la formation professionnelle, l’hébergement, l’alimentation, les loisirs et les soins de santé et d’hygiène de ces enfants.

La problématique

Depuis 2001, le centre ne bénéficie plus de financement par l’Etat malgache. Il se bat donc pour poursuivre l’accueil et l’éducation de chacun des 150 enfants. Pour répondre à ses besoins financiers et pérenniser l’association, mais aussi pour transmettre ses valeurs, celles de rendre les enfants acteurs d’un monde plus sobre en énergie et moins impactant sur son environnement, l’équipe d’Akany Avoko Ambohidratrimo innove. Son défi : recycler, pour devenir auto-suffisant en énergie et ainsi consacrer exclusivement les dons et subventions aux frais de scolarité et aux soins des enfants.

Pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé de pérennisation de ses financements, le centre a développé de nombreux projets lui permettant de réduire significativement ses charges variables et demain de devenir un « centre à énergie positive » par la revente de ses productions créées à partir de ressources recyclées et d’énergie photovoltaïque. Le centre cultive par exemple ses propres fruits et légumes et possède deux vaches laitières (la moitié est vendue, l’autre moitié destinée aux enfants), il récupère l’eau de pluie, il dispose d’un four solaire et d’une éolienne pour un tiers de ses besoins en électricité etc. Ainsi, d’ici à 2020, les fonds issus des parrainages (fonds permanents) seront exclusivement dédiés au financement de l’éducation des jeunes. Ce projet consiste à permettre à l’association d’assurer cette transition.

Objectifs/activités

L’objectif global est de prendre soin et assurer un avenir aux 150 enfants placés au centre AAA.
L’objectif spécifique est de préparer les 98 enfants (année scolaire 2018/2019), défavorisés, placés au centre Akany Avoko Ambohidratrimo, à un futur sain, et de les rendre autonome pour qu’ils puissent réussir au sein de la société malgache.

  • Achat de fournitures scolaires, d’ordinateurs et de fournitures spécifiques pour l’atelier de formation professionnelle
  • Versement d’une bourse à 5 jeunes en rupture scolaire qui vont faire un stage de 5 semaines dans une entreprise partenaire (en vue de leur insertion dans cette dernière)
  • Réalisation d’un montage de formation en entreprise
  • Des cours d’alphabétisation sont dispensés aux jeunes filles n’ayant jamais été à l’école (15). Elles reçoivent des cours d’alphabétisation et une formation professionnelle au centre. Elles iront ensuite en perfectionnement dans des écoles extérieures.
  • Financement du soutien scolaire pour 25 jeunes filles au collège et lycée (prioritairement en classe de 3ème et terminale) en vue de préparer leurs examens
  • Accompagnement des parents via 12 ateliers réalisés par des prestataires sociaux, au sein de l’école des parents
  • Payement des salaires des institutrices (6) et des formateurs

Les bénéficiaires

Les chiffres indiqués sont pour l’année scolaire 2017/2018 :

  • Les enfants du primaire : 39 enfants du CP au CM2. 11 garçons et 28 filles âgés de 6 à 16 ans internes au centre.
  • Les jeunes filles internes scolarisées au collège et au lycée : 25 élèves bénéficiaires parmi les 8 jeunes filles lycéennes internes âgées de 16 à 18 ans et les 38 collégiennes internes âgées de 12 à 18 ans.
  • Les jeunes filles n’ayant jamais été scolarisées : 15 jeunes filles âgées de 13 à 23 ans logées sur le centre.
  • Les jeunes en rupture de parcours scolaire âgés de plus de 18 ans qui ne sont donc plus logés sur le centre mais toujours suivis par l’équipe éducative : arrêt des études pour des raisons personnelles et non-employabilité : 5 jeunes (4 filles et un garçon).
  • Les parents (une centaine).