Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Inde JM santéInde, désert du Thar

La santé est une thématique très large qui tient tout autant au bien-être physique que mental et social d’après la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette définition implique également la satisfaction de tous les besoins fondamentaux de la personne qu’ils soient affectifs, sanitaires, nutritionnels, sociaux ou culturels. La santé est liée à plusieurs facteurs tels que l’hygiène, l’alimentation, le mode de vie et l’environnement.

PADEM mène de nombreux projets, notamment en faveur de l’amélioration de la santé des populations du Sud à travers divers projets tels que des soins de santé pour les enfants d’un orphelinat de Saikripa en Inde, le soutien d’enfants en situation de handicap en Mongolie accompagné d’un renforcement de l’atelier de fabrication de prothèses au National Rehabilitation Center d’Ulan Bator et un soutien aux enfants atteints de cancer et à leur famille en Mongolie. Au Sénégal, un projet de construction et d’équipement d’une case de santé est également mené.

Au-delà de ces projets, PADEM mène de nombreux projets d’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement pour les habitants de Pachacutec dans la banlieue de Lima au Pérou,  pour la communauté indigène de Chijchi en Bolivie, pour les habitants du désert du Thar dans le Rajasthan en Inde et pour les ouvriers des plantations de thé et d’hévéa au Sri Lanka. Un des Objectifs du Millénaire pour le Développement prévoit d’améliorer cette situation à travers le monde. En effet, ce manque d’accès à l’eau potable et à des services d’assainissement est responsable de nombreux maux sanitaires. Récolter de l’eau nécessite de marcher longtemps, au-delà d’une certaine condition physique, cela empêche également de nombreuses personnes d’effectuer une activité améliorant leurs revenus et à des enfants d’aller à l’école. Ensuite l’eau est souvent mal stockée, ou l’eau est contaminée, ce qui engendre des maladies hydriques. C’est également l’une des raisons principales du fort taux de mortalité et de prévalence des maladies hydriques. Dans certaines communautés, l’humidité et les eaux stagnantes provoquent une propagation rapide des maladies et des épidémies. Les populations les plus vulnérables et les plus touchées sont les femmes enceintes et les enfants en bas-âge qui contractent des maladies liées à la consommation d’eau impropre comme les diarrhées, la dysenterie ou encore la typhoïde. Chaque année plus de 2 millions de personnes meurent de diarrhée. Ces populations doivent également déféquer à même le sol, ce qui engendre des maladies infectieuses et gastro-intestinales courantes.

A travers ces projets, les problèmes de santé sont pris à la racine et ainsi c’est la santé de 16 300 personnes qui a été améliorée durablement. Cependant, il reste beaucoup à faire, l’ONU a estimé à 2,4 milliards le nombre de personnes n’ayant toujours pas accès à l’eau potable.