Offrir une éducation adaptée et un avenir aux enfants vivant et travaillant sur la décharge de Dandora

État : En cours | Nombre de bénéficiaires : 50 enfants et 70 parents

Durée du projet : 1 an

Lieu : Décharge de Dandora, Nairobi, Kenya

Partenaire local

Dandora Dumpsite Rehabitilation Group (DADREG)

La problématique

Sur la décharge de Dandora se trouvent des enfants qui travaillent, avec leur mère ou seuls, à trier les déchets de la décharge afin de trouver à manger, collecter du plastique, dans le but de gagner un peu d’argent. Ils sont issus de familles pauvres vivant dans les bidonvilles autour de la décharge, voire sur le site même de la décharge. Les mères gagnent moins d’un dollar par jour et ont souvent au moins deux enfants à charge, ce qui leur fait vivre dans des conditions de pauvreté extrême. En raison du coût élevé de la vie, les femmes sont incapables d’envoyer leurs enfants à l’école et les loyers élevés ont pour conséquence que nombre de ces mères vivent avec leurs enfants sur la décharge, se nourrissant des restes des nourritures qu’elles trouvent sur place, en dépit des déchets toxiques dangereux pour leur santé.A terme, les enfants déscolarisés de ces familles finissent par se tourner vers des emplois ne nécessitant aucune compétence, et restent sur la décharge à creuser et trier des déchets toute leur vie.

Objectifs/activités

DADREG estime qu’un retour de ces enfants à l’école ou dans des cycles d’apprentissage professionalisant est pour eux et pour leur mère la seule alternative qui leur permettra d’envisager un avenir meilleur. Il consiste donc à permettre un retour durable à une éducation adaptée et à une vie digne pour 50 enfants et jeunes vivant et/ou travaillant sur la décharge, notamment par le biais :

  • d’une prise en charge globale « urgente » de 50 enfants et adolescents (au niveau santé, nutrition et psychologie), de programmes pédagogiques adaptés pour chaque enfant et de l’obtention d’une couverture médicale;
  • de formations dans le centre de formation professionnelle de DADREG où 30 adolescents et 20 enfants pourront réintégrer un cursus gouvernemental classique (mise en place et réalisation des formations, accompagnement des jeunes à la création d’une activité dans le domaine souhaité, remise d’un certificat d’aptitude, remise à niveau, achat des uniformes et matériel scolaire…)
  • d’un système de parrainage par des pairs ayant eu les mêmes difficultés qu’eux et ayant réussi ainsi que la mise en place d’un fonds rotatif permettant l’achat de « kits professionnels » avec la mise en place de groupes d’épargne afin d’encourager les jeunes formés à travailler.
  • d’une formation professionnelle destinée aux parents et gardiens des enfants afin qu’ils puissent apprendre à développer leur propre activité lucrative et ainsi favoriser leur retour à l’emploi, et éviter au maximum de se rendre sur la décharge.