Soutien aux personnes en situation de handicap dans le nord du Kosovo

État : En cours de financement | Nombre de bénéficiaires : 150 enfants en situation de handicap

Durée du projet : 2018/2019, 12 mois

Lieu : Région nord du Kosovo composée de 4 municipalités : Mitrovica, Zvecan, Leposavic et Zubin Potok

Partenaire local

DEA Kosovo (Democratization – Education – Advocacy) a été créé en janvier 2007, au Kosovo, par des anciens salariés de PADEM. L’association DEA est ainsi le partenaire privilégié de PADEM au Kosovo depuis plus de dix ans.

DEA Kosovo vise à améliorer de manière durable le quotidien des populations vulnérables de son pays, à promouvoir l’égalité des droits des hommes et des femmes peu importe leur nationalité, à porter une attention particulière aux droits de propriété des déplacés internes et à l’accès à l’éducation des enfants roms dans les centres collectifs et, à encourager les jeunes femmes roms à participer pleinement au développement de la culture, de la politique et de l’économie de leur communauté.
Les programmes de DEA Kosovo reposent sur le développement et la pratique de méthodologies et d’approches participatives basées sur les droits fondamentaux des hommes et des femmes afin de transmettre les valeurs de solidarité, d’empathie et de démocratie au sein de son pays et de sa société.

Depuis 2007, l’organisation a mis en œuvre plus de 25 projets dont voici les activités principales :

  • soutenir de manière significative et durable les personnes en situation de handicap, les roms et autres personnes vulnérables au niveau local, régional et national dans le plus strict respect de leur culture
  • développer et mettre en œuvre des stratégies d’inclusion des personnes en situation de handicap et des personnes marginalisées et vulnérables afin qu’elles soient prises en compte dans la société
  • encourager, faciliter et soutenir la mise en place de réseaux d’ONG agissant, de manière durable et transparente, en matière de prévention des discriminations, au niveau local, régional, national et européen
  • développer un dialogue social avec les autorités afin que les questions relatives aux droits de propriété soient traitées justement et qu’elles soient prises en compte lors des réformes législatives.

La problématique

Il est difficile d’établir un nombre précis de personnes en situation de handicap au Kosovo, les Nations Unies l’estimait en 2012 à 150 000 alors que la Kosova Agency of Statistics en recensait 93 000. Le système de santé au Kosovo ne permet pas de répondre aux besoins des personnes handicapées (manque d’infrastructures, de personnel, budgets irréguliers…), surtout dans les zones rurales. L’accès à l’éducation leur est restreint puisque les écoles spécialisées sont particulièrement rares et les transports n’étant pas adaptés, il est difficile pour les enfants en situation de handicap de se rendre à l’école. Aussi, les personnes en situation de handicap ont peu d’opportunités d’emplois, et souffrent beaucoup de discrimination : 80% d’entre elles appartiennent à la classe sociale la plus pauvre du pays. Pour finir, il existe peu d’actions concrètes ou de politiques en faveur des personnes handicapées, le gouvernement ne semble pas en faire une priorité.

C’est en ayant conscience de ces problèmes et des enjeux liés à la question du handicap que PADEM a décidé d’agir en collaboration avec son partenaire local DEA Kosovo.
Ce projet fait suite à un premier projet achevé en 2015 qui portait sur le développement d’un centre d’accueil multiservices à destination des personnes serbes en situation de handicap dans le Nord Kosovo. Ce projet ayant été achevé en 2018, il restait de nombreux besoins à couvrir, c’est la raison pour laquelle ce nouveau projet a été imaginé, afin de renforcer l’impact du premier.

Objectifs

L’objectif général du projet est d‘améliorer les conditions de vie des personnes en situation de handicap vivant dans le Nord du Kosovo.
L’objectif spécifique est de renforcer un centre d’accueil multiservices, à Mitrovica, à destination des personnes en situation de handicap et étendre son champ d’intervention à tout le Nord du Kosovo grâce à une unité mobile.

Activités

  • Renforcement des capacités du centre d’accueil de Mitrovica pour les personnes en situation de handicap : recrutement de personnel et création d’une unité mobile pour les personnes en situation de handicap vivant dans les zones reculées du Nord Kosovo
  • Organisation d’activités, d’ateliers inclusifs et de camps d’été afin de favoriser le bien-être et l’inclusion sociale de l’ensemble de ces personnes
  • Sensibilisation du grand public (développement d’une campagne TV et radio, création de brochures, journée portes ouvertes au centre)
  • Intégration d’un service d’information et de soins de santé au centre d’accueil pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et de leurs proches (réunions collectives et séance individuelle)
  • Formations pour les parents, les travailleurs sociaux et autres personnes issues des services municipaux, les personnels issus d’ONG et les étudiants afin de souligner l’importance de l’inclusion sociale pour les enfants handicapés et les responsabilités des autorités publiques
  • Renforcement des connaissances et des compétences des futurs acteurs clefs des secteurs sanitaires, sociaux et éducatifs (étudiants actuels dans ces domaines) en matière de prise en charge des personnes handicapées à travers des formations et la création d’une base de données.

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du projet sont:
– 150 enfants (moitié fille/moitié garçon) en situation de handicap ayant des besoins spécifiques, issus des 4 municipalités du Nord du Kosovo, et leurs familles.
– 100 personnes issues de l’entourage des enfants. Il s’agira de 40 parents, 20 travailleurs sociaux ou personnel municipal, 20 personnes travaillant dans le secteur des ONG et 20 étudiants inscrits dans des écoles de santé et de protection sociale qui seront les futurs acteurs clefs des secteurs sanitaires, sociaux et éducatifs du Kosovo.
Et les bénéficiaires indirects:
– Les proches des enfants en situation de handicap
– Le grand public
– Les autorités locales.