Plaidoyer en faveur de la protection et de la promotion des droits des femmes dans le District de Batticaloa (Province Est du Sri Lanka)

En cours de financement | Nombre de bénéficiaires : 12450 personnes

Manifestation en faveur des droits des femmes (Batticaola)

Manifestation en faveur des droits des femmes (Batticaola)


Partenaire local: ESDF (Eastern Social Development Foundation), une organisation de société civile Sri Lankaise qui ouvre depuis 2008 des projets de développement et de promotion des droits humains au District de Batticaloa.

La problématique

Dans la province Est du Sri Lanka, les violences chez les femmes issues des minorités se sont accentuées depuis la fin du conflit armé (2009) et la présence militaire :

  • L’insécurité y est très forte : l’armée est impliquée dans de nombreuses exaction de viols, tortures, agressions sexuelles
  • L’extrémisme religieux prend pour cible les minorités musulmanes et tamoules, et plus particulièrement les femmes
  • Les femmes souffrent d’une situation économique désastreuse : chômage deux fois supérieur à celui des hommes, exploitation au travail
  • Problèmes de communication : la majorité des administrations et hôpitaux communique en Cinghalais, langue qu’elles ne maîtrisent pas, elles sont ainsi incapables de vérifier le contenu de leurs plaintes ou comprendre le diagnostic de leurs problèmes de santé.

Objectifs/activités

Le projet prévoit :

  • la création d’un réseau de groupements de femmes « Women’s Affairs Societies » (WAS) , organisations communautaires qui permettront l’identification des cas de violences sexuelles, la prise en charge sociale et médico-psychologique des victimes et la promotion des droits des femmes
  • Le renforcement des capacités du secteur judiciaire afin d’améliorer la réponse judicaire aux cas de violence de genre
  • Le renforcement des institutions publiques pour la mise en place d’un système de traitement des cas de violences.

Les bénéficiaires

Le nombre total de bénéficiaires est estimé à 12 450.
Bénéficiaires directs :

  • 10 380 femmes membres des « WAS » : création d’une fédération permettant le partage de savoirs et d’expériences
  • Sensibilisation et formation de 1000 agents de la fonction publique (police, médecins légistes, assistants sociaux, membre du secteur éducatif, judiciaire, médical…)
  • 70 femmes militantes des zones rurales (formation et renforcement des capacités)
  • Au moins 1000 victimes de violences sexuelles : elles recevront des conseils juridiques et assistance psycho-sociale, voire médicale.

Bénéficiaires indirects :

  • L’ensemble des femmes du District de Batticaloa (des changements politiques en faveur des droits des femmes et le développement d’opportunités sociales, politiques et économiques)