Disons stop à la violence faite aux enfants : éducation inclusive des enfants en situation de handicap

Disons stop à la violence faite aux enfants : éducation inclusive des enfants en situation de handicap

État : En cours | Nombre de bénéficiaires : 880 personnes

Durée du projet : 3 ans

Lieu : Département de Tivaouane, Sénégal

Projet financé en accord cadre par le Ministère des Affaires Étrangères du Grand Duché de Luxembourg


Partenaire local

Jeunesse et Développement (JED) / Eclaireurs et Eclaireuses du Sénégal (EEDS) est une ONG de développement créée en 1936, et implantée dans toutes les régions du Sénégal, s’inspirant des valeurs scoutes, au service des jeunes et de la communauté.
Sa mission est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des populations, principalement dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’insertion socioéconomique et de l’environnement, en préparant notamment les jeunes à leur rôle de citoyens actifs et responsables en synergie avec les Éclaireuses et Éclaireurs du Sénégal.
Ses domaines d’intervention sont les suivants :

  • l’éducation des jeunes,
  • la santé,
  • la participation citoyenne,
  • le cadre de vie des groupes vulnérables,
  • la protection de l’environnement,
  • l’hygiène, l’eau et l’assainissement,
  • la formation et le microcrédit.

La problématique

Les personnes en situation de handicap sont confrontées à un déficit organisationnel et technique, et continuent de vivre des situations de marginalisation et d’exclusion malgré l’adoption de conventions et lois censées leur consacrer des droits à une meilleure qualité de vie. Beaucoup de difficultés sont recensées : difficultés d’accès physiques et/ou géographique, difficultés pédagogiques des enseignants à prendre en charge ces enfants, absence de capacité d’accompagnement sanitaire et physiologique, difficulté d’acceptation de la communauté éducative de la situation de handicap et faiblesse des perspectives d’études.

Objectifs/activités

Le projet consiste à favoriser l’accueil et l’intégration des enfants en situation de handicap. Il vise à répondre aux défis d’égalité des chances avec la mise en place d’un modèle d’éducation inclusive dans le département de Tivaouane, par le biais notamment de sensibilisations, formations, prises en charge des enfants et accompagnement des parents ainsi que par l’aménagement et l’adaptation des équipements pour l’accessibilité des écoles et centres.

Activités mises en place :

  • Réalisation d’un état des lieux de la situation des enfants en situation de handicap et d’une étude sur les offres éducatives
  • Sensibilisation, formation et mise en place d’un service éducatif inclusif (aménagement pour l’accessibilité, élaboration de projets personnalisés…)
  • Prise en charge sanitaire des enfants, référencements des enfants avec besoins en réadaptation sanitaire spécifiques vers des centres spécialisés, accompagnement des enfants vis-à-vis des violences physiques et sexuelles, sensibilisation pour la prévention des déficiences et maladies invalidantes
  • Incitation à l’inclusion au niveau familial et communautaire (sensibilisation par des conférences, séances de sensibilisation publique, émission radio, visites à domiciles…)
  • Plaidoyer, alphabétisation des femmes, activités génératrices de revenus pour les parents, et animations socio-éducatives
  • Suivi et capitalisation

Les bénéficiaires

  • Bénéficiaires directs : 880 personnes dans 10 écoles primaires et 1 centre d’éducation alternative :
    • 200 enfants en situation de handicap et/ou de grande vulnérabilité
    • 40 enseignants et moniteurs
    • 200 parents d’enfants
    • 400 acteurs membres du secteur de l’éducation
    • 40 acteurs institutionnels
  • Bénéficiaires indirects : les leaders d’opinion, membres des comités de veille et de protection et la population ciblée