Atelier des droits de l’enfant

Déroulement (1h15- 1h45)

Première prise de contact avec le sujet

Dans un premier temps, il s’agit de savoir ce que les enfants savent déjà des droits de l’enfant. Certains ont peut-être déjà traité le sujet dans un cours ou lors d’une journée thématique. Il serait donc intéressant de commencer avec quelques questions basiques du genre « C’est quoi un droit ?», « les droits de l’enfant ça pourrait être quoi ? », « pouvez-vous penser à un droit de l’enfant ? » etc.

Contexte théorique

Selon le type d’âge, le contexte historique sera traité plus ou moins en profondeur. Après cette introduction, les dix droits de l’enfant les plus importants seront passés en revue. Suite à cette première prise de contact, les élèves pourront essayer de citer les dix droits.

Activité « Tous enfants, tous des droits »

droits d l'enfant(conseil d'europe)(1)Lors de la première activité, les enfants doivent se mettre ensemble en groupe de trois ou de quatre. Les groupes se verront attribuer une carte avec un droit issu de la « Convention des droits de l’enfant », chaque groupe va représenter ce droit. Par la suite ils écouteront des petits récits lus par l’animateur. Chaque récit raconte l’histoire d’un enfant. A la fin de chaque récit, les groupes ayant un droit qui n’est pas respecté doivent se lever. Par exemple, si le récit raconte l’histoire d’un jeune enfant qui doit aller travailler tous les jours, le groupe ayant la carte « droit à l’éducation » doit se lever. Ce jeu vise donc à leur faire comprendre que beaucoup de droits ne sont pas respectés, partout dans le monde. Ce jeu peut être suivi d’une discussion, l’animateur peut lancer le débat par des questions.

Les enfants à travers le monde

Après l’activité lors de laquelle les élèves ont déjà été sensibilisés aux violations des droits de l’enfant à travers le monde, certains cas seront traités. Le cas de la Somalie, du Vietnam et de la Bolivie peuvent servir. Les questions du travail des enfants, du droit à l’alimentation et du droit de protection en cas de guerre seront ainsi traitées à tour de rôle. Le cas de leur pays peut aussi être traité (p.ex. cas des enfants au Luxembourg vivant sous le seuil de pauvreté).

Activité « Quelle est ta position ?»

Lors d’une deuxième activité, les élèves devront se positionner sur une ligne, selon leurs opinions. Cette ligne sera marquée par des papiers « + » à gauche et « -» à droite. L’animateur leur donnera quelques constats et les élèves doivent se positionner sur la ligne selon qu’ils sont tout à fait d’accord « + » ou pas du tout d’accord « – » ou entre les deux. Un exemple de constat peut être, « l’école est un droit et non pas une obligation » ou «  au Luxembourg les droits de l’enfant sont respectés ». Après que les élèves se sont positionnés, l’animateur fera de son mieux pour animer une discussion, les élèves pourront changer de place au cours de la discussion.

Jeu de rôle sur le harcèlement moral

L’atelier se terminera avec un jeu de rôle (voir annexe) ayant comme sujet le harcèlement moral à l’école. Les élèves se mettront en petits groupes et se verront attribuer une petite histoire. Ils auront par la suite dix minutes pour réfléchir à une petite pièce de théâtre qu’ils présenteront aux autres. Le sujet de harcèlement moral peut les concerner directement dans leur quotidien et ce jeu permet de les confronter de façon ludique à ce sujet.

Infos techniques :

Langue : allemand

Outils issus de : Conseil de l’Europe