Journée Internationale Contre les Mutilations Génitales

6 Février

Journée Internationale Contre les Mutilations Génitales

3 millions de filles sont exposées à des mutilations génitales chaque année !

Les mutilations génitales, dont l’excision, recouvrent un ensemble de pratiques aboutissant à l’ablation partielle ou totale ou à l’altération des organes génitaux externes pour des raisons non médicales.

L’opération est généralement pratiquée sur des filles âgées de 4 à 14 ans mais également sur les très jeunes enfants, les femmes sur le point de se marier et parfois sur les femmes enceintes de leur premier enfant ou qui viennent de donner naissance .

Souvent pratiquée par des personnes qui n’ont aucune réelle compétence médicale comme les exciseuses et les accoucheuses, l’opération se fait sans anesthésie avec des ciseaux, des lames de rasoir ou des couteaux.

L’intervention est toujours traumatisante avec des complications telles que les douleurs, l’état de choc, les difficultés pendant l’accouchement et même la mort suite à des infections.

PADEM dit STOP à l’excision et non aux violences faites au jeunes filles au Sénégal !

Ce projet, initié en Accord Cadre avec le Ministère des Affaires Etrangères a pour but de protéger les jeunes filles exposées ou victimes d’excision.

Avec un budget de 163 500 € nous allons mettre en place des points d’écoute et de conseil afin de sensibiliser la population aux risques et au caractère inhumain que représente l’excision. De plus, 400 jeunes filles victimes ou exposées vont bénéficier de classe d’alphabétisation et 400 jeunes femmes auront accès à une formation professionnelle et à de la micro-finance. 50 jeunes victimes vont être accompagnées sur le plan sanitaire, social et juridique. 20 exciseuses vont être sensibilisés et formées à un autre métier afin de stopper leur pratique inhumaine.

En tout c’est plus de 1500 personnes de 15 villages différents qui vont pouvoir bénéficier de toutes ces actions !

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don !